Hinz & KunstMuranoCrystocraftLa RochèreCENVEN'ARÔMESHello KittyKimmidollRibambelle

Murano

Carnaval Venise 1

L’histoire de l’Île de Murano

Son histoire est liée au travail du verre et le même nom de Murano est associé au verre comme s’ils étaient synonymes.

Cette association est le résultat de plus d'un millénaire d'histoire pendant lequel Murano et ses maîtres artisans ont contribué à faire du sable une des expressions d'art les plus élevées.

Voir un maître à l'œuvre pendant qu'il donne forme à la matière embrasée reste un spectacle fascinant : les objets semblent naître comme par une magie faite du feu et de gestes simples.
Quelques gestes simples en apparence mais qui sont le résultat d'années de travail et de raffinement technique, d'une école qui s'est constituée et léguée au cours des siècles.
Comme pour beaucoup d'autres inventions le verre a été découvert par hasard en observant que le sable, exposé à une haute température et au feu, fond et devient vitreux.

Le premier document qui mentionne l'activité liée au verre à Venise date de 982. En 1982, la verrerie vénitienne a donc fêté ses mille ans d'existence.

A partir de 1291 les verreries furent transposées à Murano pour des raisons de sécurité mais aussi pour préserver leur secret. Les incendies dus aux projections d'étincelles des fourneaux ouverts devenaient trop fréquents à Venise, dans une cité alors presque exclusivement en bois.
Le Grand Conseil vénitien obligea les verriers à s'installer à Murano par un décret.

Cet art devient l'activité presque exclusive des habitants de Murano qui se transmettent de père en fils, de véritables dynasties sont nées et certaines encore actives de nos jours remontent au Moyen-âge. Chacune des verreries conserve jalousement ses secrets transmis de génération en génération, bien que ce savoir faire suscite évidemment de nombreuses convoitises.

Au XVème siècle, les maîtres verriers vénitiens diversifient leurs techniques et inventent des verres tantôt colorés, tantôt d'une transparence inégalée, tantôt blancs laiteux ou piquetés d'or.

Malgré son essor, la verrerie de Murano reste une production exclusivement manuelle. D’abord utilitaire elle est déclinée aujourd’hui sous de nombreuses formes : bijoux (colliers, pendentifs, boucles d’oreilles, bagues etc.), vases, coupelles, bouchons, décorations diverses …

 

Retrouvez sur notre site www.bijoux-cadeaux-deco.com une large gamme de bijoux en verre de MURANO : colliers, pendentifs, boucles d’oreilles, bracelets, bagues réglables, parures etc. dans les catégories BIJOUX ou VENISE.              

Bijoux verre de Murano

Les bijoux en verre de Murano sont parfois estampillés mais pas obligatoirement. Cela dépend des fabriques et surtout du processus de fabrication qui, selon les pièces, ne le permet pas forcément.

Estampille Murano    Estampille Murano

 

Vous trouverez également dans la catégorie VENISE de nombreux objets en verre : boîtes à pilules, bonbons, bouchons, couple ongles, coupes papiers, coupes et coupelles, décapsuleurs, flacons de parfum, flasques, loupes, marque pages, miroirs de sacs, sculptures, stylos, tire bouchons.

    Objets en verre

 

Et pour parfaire l’ambiance et se plonger dans le rêve vénitien que l’on connait par la renommée de son carnaval, nous avons sélectionnés de superbes masques vénitiens (décoratifs ou à porter) véritables, fait main, avec certificat.

 Masques vénitiens

 

Quelques exemples de techniques utilisées et types de verre

Maitre Verrier Murano 

Le verre soufflé :

Les souffleurs de verre font chauffer une boule de verre au bout d'une canne (tube métallique creux), et soufflent dans celle ci pour faire gonfler le verre et réaliser le vide intérieur. Puis, ils étirent, aplatissent, percent cette boule pour lui donner sa forme finale. Une fois durci, certains le dépolissent pour réaliser des motifs.

La pâte de verre :

Le moule de la pièce à réaliser est fabriqué en un matériau réfractaire. Après cuisson, selon des paliers de chauffe destinés à éviter les fissures, le moule est refroidi et garni de poudres ou de granulés de verres colorés selon le décor recherché. Une nouvelle cuisson a lieu et, après refroidissement, le moule est détruit délicatement par un moyen chimique ou mécanique pour dégager la pièce dont la forme et les couleurs auront été parfaitement contrôlés.

Le thermo-formage :

Cette technique consiste à poser à froid une ou des feuilles de verre, éventuellement coloré, sur une forme réfractaire dont elles épouseront le relief à la cuisson.

La fritte :

Composition de verre, coloré à l'aide d'oxydes métalliques, portée à fusion et trempée dans un bain d'eau froide afin de la réduire en granulés servant à l'élaboration d'émaux ou de « ballottes » (barres) colorées, matériaux de base des verriers.

 

A découvrir sans modération sur www.bijoux-cadeaux-deco.com